dispraxi.png

Comprendre la dyspraxie de l'enfant

 

 

La dyspraxie de l’enfant correspond à une difficulté à réaliser certains gestes et actions volontaires. Elle affecte par exemple la capacité à se situer dans l’espace et/ou la coordination des mouvements. Elle est responsable de troubles des apprentissages scolaires. Elle est due à un dysfonctionnement de la commande cérébrale des mouvements.

QU'EST-CE-QUE LA DYSPRAXIE DE L'ENFANT ?

La dyspraxie est une perturbation de la capacité à effectuer certains gestes et activités volontaires (nommé "praxie"). Ce trouble des apprentissages résulte d’un dysfonctionnement de la zone cérébrale qui commande la motricité.

La dyspraxie est fréquente et touche 5 à 7% des enfants de 5-11 ans. Les garçons sont 2 à 4 fois plus atteints que les filles, et on considère qu’il y a au moins un enfant atteint de dyspraxie par classe scolaire.

La dyspraxie se manifeste par deux types de troubles.

Les troubles visuospatiaux

Ce sont les manifestations les plus fréquentes de la dyspraxie. Il s’agit de difficultés à :

  • organiser son regard, par exemple pour dénombrer des objets (l’enfant en oublie ou en compte certains plusieurs fois, alors que sa vue est bonne) ;

  • situer les éléments les uns par rapport aux autres dans l’espace ;

  • s’orienter par rapport à son propre corps (ex.: distinguer sa droite de sa gauche, suivre une trajectoire en oblique).

Les troubles moteurs ou "trouble d’acquisition de la coordination" (TAC)

Chez l'enfant dyspraxique, les troubles d'acquisition de la coordination sont plus ou moins accentués et sont souvent associés aux troubles visuospatiaux.

L’enfant a du mal à réaliser de manière automatique des mouvements volontaires complexes, alors que les muscles sollicités fonctionnent normalement et que la consigne à appliquer est bien comprise.

Par ailleurs, on observe une difficulté à coordonner les gestes. Ainsi, l’enfant dyspraxique est plus ou moins malhabile, et ne parvient pas à agir comme il le souhaite. Il doit aussi contrôler sans cesse tous ses mouvements, pour éviter des erreurs.

Le TAC est particulièrement visible dans certaines activités manuelles complexes, telles que:

  • le dessin et/ou l’écriture ;

  • l'habillage ;

  • l'utilisation d’instruments tels que la règle, les ciseaux, la gomme, le compas et/ou l'équerre ;

  • l'assemblage de diverses pièces (cubes, puzzles, jeux de construction).

Les troubles "dys"

La dyspraxie fait partie des troubles "dys" et peut être associée à d’autres troubles d’apprentissage, en rapport avec :


Le Mot de Maxime

Je suis HP cela signifie que ma vitesse de traitement de l'information est plus rapide que la moyenne, mes Professeurs disent de moi que c'est remarquable de retenir les leçons au vu du peu  d'attention que j'y porte.

J'ai une pensée en arborescence cela signifie que je peux traiter plusieurs sujets en même temps, ce  n'est pas parce que vous avez l'impression que je ne vous écoute pas que je n'écoute pas, j'ai besoin de faire autre chose pour absorber l'information. Je comprends bien que c'est énervant et agaçant pour vous mon professeur mais je ne peux  pas faire autrement, être assis sur ma chaise et vous écouter paisiblement n'est physiquement pas possible, je fais de mon mieux pour répondre à vos attentes mais il faut prendre en compte ma particularité.

J'ai un trouble de l'attention ce n'est pas facile de vivre avec au quotidien, là aussi je fais de mieux mais mes affaires se perdent, je suis désorganisé je fais tout tomber par terre, je suis plutôt bruyant c'est aussi très agaçant pour vous mon professeur mais je ne le fais pas exprès pour vous énerver ou pour distraire la classe. Aidez moi plutôt à m'organiser pour être moins embêtant. Ma maman fait aussi de son mieux pour trouver des astuces pour effacer ce trouble mais elle ne peut pas avoir notion de vos problématiques car elle n'est pas en classe. 

J'ai aussi un trouble de la motricité fine, j'écris mal je forme mal mes lettres, je travaille avec une graphologue pour améliorer ce trouble aussi il est plus productif de m'encourager que de me dire que ma copie est un torchon car là aussi je fais de mon mieux.

Et enfin la Dyspraxie vient compléter ce joyeux bazar. 

Mais sachez que j'ai beaucoup d'atouts pour faire de grandes choses, encouragez moi et valorisez moi plutôt que de vous focaliser sur mes troubles qui, je le conçois peuvent, être agaçants. Sachez qu'ils le sont tout autant pour moi.

Et en plus je suis Daltonien 

Maxime C